Le groupe vocal Unisson a enregistré «Arièjo ô moun païs»

Publié le 26/04/2016
La Dépêche.fr

L'idée ne pouvait venir que d'un Miglosien. Elle a germé dans le cerveau toujours créatif de Joël Gardes, vice-président de l'Association des amis du château, qui œuvre pour valoriser le patrimoine local. «Notre premier objectif était de réaliser une visite panoramique virtuelle du château de Miglos. Puis on s'est dit que l'on pourrait bien y adjoindre des images de notre belle église romane d'Arquizat. Enfin, on a pensé judicieux de greffer dessus l'hymne de l'Ariège, «Arièjo ô moun paîs.» Un hymne à la gloire de cette «terra tant aimado» qu'a écrit l'ancien curé de Miglos (de 1890 à 1906), Sabas Maury. Oui mais, pour des raisons de tournage, il fallait faire vite, très vite. Seule une autre Miglosienne pouvait relever un tel défi, et pas n'importe laquelle : Jeanine Prosper. «Je voulais une création originale, une version polyphonique», explique Joël Gardes. Alors, Jeanine Prosper, qui a travaillé avec les plus grands, s'est mise à l'ouvrage avec sa fougue et sa passion légendaires. Et l'ensemble vocal Unisson, composé d'amateurs, dont certains choristes ne parlaient pas un mot d'occitan, s'est mis à répéter avec acharnement pendant un mois pour être prêt le jour «J».

Dans la froideur de l'église d'Arquizat, l'équipe de Joël a d'abord peaufiné tous les détails techniques. Puis le chœur a entonné une première fois l'hymne ariégeois. Puis une autre et encore une autre. Arnaud Aguilar et Dimitry Alazet, les étudiants de l'École de cinéma de Montpellier, ont ajusté leurs réglages. Anna Gardes a soigné ses photos et Benoît Freyches la vidéo. Seul un chien, peut-être anti-Ariégeois, a, d'un aboiement rageur, perturbé la longue séance. Il faut dire que Marie-Anne Masdieu, la maire, avait pris un arrêté pour garantir la quiétude des lieux. Après un long après-midi d'efforts, «Arièjo ô moun païs» était en boîte. Et tous pouvaient enfin laisser libre cours à leurs émotions et partager un buffet convivial à la salle polyvalente de Norgeat (merci à Olivier Rubio de son accueil).

«D'ici un mois, vous pourrez découvrir la visite du château et de l'église sur le site de l'association (www.chateau-miglos.fr) et le clip sur YouTube», annonce Joël Gardes.

Jean-Paul Rouquier -  La Dépêche du Midi

>>>Voir l'article sur le site de la Dépêche